Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Royaume de Bavière (Bayern Königreich) Terres et Propriétés

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Régimes Féodaux en Allemagne (Grundherrschaft et Gutsherrschaft)[modifier | modifier le wikicode]

Pendant plusieurs siècles, la plupart de nos ancêtres ont vécu dans les campagnes et ils étaient sous la tutelle d’un seigneur ou d’un grand propriétaire de terres (Grund- ou Gutsherr), qui détenait pratiquement toutes les terres cultivables. Il existait cependant quelques petits fermiers plus ou moins indépendants à qui un Grundherr pouvait louer des terres. Un Grundherr pouvait être le seigneur d’un petit territoire, n’était pas forcément de la noblesse, et ce pouvait être aussi un monastère. Un régime seigneurial était complexe et couvrait tous les aspects de la vie. Un Gutsherr, aussi châtelain, possédait les terres et utilisait des travailleurs agricoles. Les fermiers tout autour étaient ses sujets et dépendaient de lui ou de son régisseur.
There were three forms of manorial systems:
1. Avec régisseur.
2. Basé sur contributions ou loyer annuels
3. Seigneurial ou patrimonial

  • Avec régisseur
    Ce système fonctionnait à peu près comme celui avec régisseur, mais ne permettait pas l’accès à la propriété. Le seigneur louait la terre et recueillait contributions ou loyer annuel. Cette forme de régime était en vigueur surtout dans les régions de défrichement et de colonisation.
    *Le système seigneurial ou patrimonial (Gutsherrschaft)
    A l’est de la rivière Elbe, dans Brandebourg, Mecklenburg, Pomeranie, Prusse de l’Est et de l’Ouest, Silésie (Ober-/Niederlausitz) le Gutsherrschaft était le système courant. Un Gut se composait d’un château ou manoir avec de grandes terres cultivables et plusieurs petites fermes (Vorwerk). Un Gutsherr , par définition, désirait se développer en rendant cultivables de grandes étendues et en annexant ou achetant des terres agricoles. Dans ce contexte, un village entier pouvait passer sous régime féodal (Gutsherrschaft) et prospérer. La région tout entière était cultivée par des ouvriers agricoles, des fermiers dépendants, et des pionniers (Gärtner, Häusler). Les membres d’un Gut étaient en quelque sorte des esclaves du système. Ils devaient accepter le Erbuntertänigkeit (servitude qui se transmettait à la génération suivante), le Schollenpflicht (liés à la région) et le Gesindedienstzwang (servir au manoir). Le Gutsherrschaft se développa lorsque l’application des lois passa entre les mains du Gutsherrr de descendance noble. Il avait à la fois le pouvoir de la police et la jurisprudence patrimoniale.


En raison de tous ces règlements, obligations, stipulations etc. il existe de nombreux documents sur les transactions concernant les propriétés, les actions régulatrices et obligatoires s’appliquant à vos ancêtres ayant vécu en Allemagne rurale.

Grundakten (Registres Fonciers), vers 1740 jusqu’à 1850[modifier | modifier le wikicode]

Résumé Général[modifier | modifier le wikicode]

Les Grundakten (registres fonciers) comprennent les registres de transferts de titre de propriété dans le Royaume de Bavière. Ces registres peuvent donner des informations familiales telles que :


*Noms des enfants
*Résidence des enfants
*Nom marital des filles
*Dates de naissance des enfants
*Dates de décès du mari, des épouses, ou des enfants

Les dossiers indiquent souvent la raison du transfert de titre, par exemple :
*Décès du mari
*Vente de la maison ou de la ferme
*Paiement d’une dot pour les filles
*Emprunt sur la propriété pour payer une dette
*Incapacité du père

Pour trouver ces informations familiales dans les registres il faudra lire beaucoup de pages d’anciens documents juridiques Allemands. Cela suppose un haut niveau de connaissance de la langue et de la lecture des manuscrits, mais le résultat en vaut souvent la peine.

Agencement des Registres[modifier | modifier le wikicode]

Les Grundakten (registres des propriétés) sont organisés par Landgericht (cour locale), puis par villages, avec un dossier pour chaque maison dans un village. Les dossiers de villages sont classés par le numéro des maisons. Les dossiers peuvent comprendre quelques pages ou plus de cent de pages. Les dossiers peuvent inclure plusieurs transferts de propriété durant une période de 80 à 100 ans, soit approximativement de 1740 à 1830. La plupart du temps les originaux sont dans les dossiers, d’autres fois ce sont des copies de documents rédigées par les secrétaires.

Histoire des Registres[modifier | modifier le wikicode]

Les registres ont été résumés entre environ 1810 et 1850. Ils ont été compilés lorsque la Bavière a entrepris une étude des terres après la formidable expansion du royaume durant les guerres Napoléoniennes (1803-1812) et les changements de frontières résultant du Congrès de Vienne (1815). Après ces modifications, le Royaume de Bavière commença une étude détaillée de chacun des villages du royaume. L’étude débuta vers 1810 et ne fut terminée que vers 1850. Les Grundakten (registres fonciers) ne sont que quelques-uns des registres provenant de ce projet. D’autres documents annexes contiennent des cartes détaillées de chaque village, et les Kataster Steuergemeinde (les listes d’imposition d’après le cadastre)

Intérêt des Registres[modifier | modifier le wikicode]

Les registres ont été établis pour chaque maison dans chaque village de la Bavière. Seulement une partie de ces registres existe encore. Certaines régions sont pratiquement complètes. Dans d’autres régions, presqu’aucun registre ne subsiste. A titre d’exemple, les recherches dans quelques villages de Mittelfranken, et Oberfranken, ont donné de bons résultats. D’autres recherches dans quelques villages du Palatinat (Pfalz), et Unterfranken n’ont pas réussi.

Accès aux Registres[modifier | modifier le wikicode]

Aucun des Grundakten (registres des propriétés) de Bavière ne sont disponibles en ligne ou sur microfilm. Le seul moyen est de s’adresser à l’une des sept branches des Archives d’Etat de Bavière. Vous pouvez envoyer un courriel à la branche la plus proche de votre village pour demander si les Grundakten existent encore pour ce village.

Bannprotocoll (registre des biens et propriétés)[modifier | modifier le wikicode]


Un “Bann” décrit une zone enclose autour d’une implantation (telle que village ou ville). Par exemple, on édifiait un “Bannmeile” ou “Bannrecht” pour empêcher que les membres d’une certaine profession puissent exercer leur métier à l’intérieur de la zone de Bannmeile, afin de protéger leurs propres membres pratiquant la même profession. Les administrateurs tenaient un “Bannprotokoll”, registre des propriétaires de tous les biens fonciers compris dans la zone (Bann) protégée. Ce livre contenait la description de toutes les maisons et fermes, jardins, terres et près. Un Bannprotocoll peut indiquer l’endroit où se trouve le puit du village ainsi que tous les chemins menant au village ou les chemins partant du village. Les Bannprotocolle étaient souvent mis à jour pour obtenir plus d’informations concernant les taxes. C’est pourquoi on peut dire qu’un Bannprotocoll représente le condensé d’une époque en montrant le développement et l’utilisation des terres durant une certaine période.
Avant l’emploi du système métrique en Allemagne (1870/71) il existait une foule d’unités de mesures. A l’origine, les évaluations reposaient sur la longueur de certaines parties du corps humain ou sur la capacité de travail. Un “Morgen” représentait la surface de terre qu’un homme pouvait labourer ou faucher dans une matinée. “Viertel” et “Ruthen” représentaient d’autres mesures, ainsi que “Schuh” et “Fuss”. Voici ce qui serait l’équivalent dans le système métrique:

1 Schuh = 29,75 centimètres

1 Ruthe = 16 Schuh = 4, 76 mètres