Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Duché de Oldenburg - Professions

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avec les progrès en gynécologie, le rôle traditionnel de la sage-femme fut remis en question. En Allemagne, le premier hôpital avec maternité fut établi en 1779 à Jena. En 1818, furent publiés les premiers règlements concernant les accouchements. Les sages-femmes étaient affectées à des districts définis, pour une durée déterminée et dépendaient du service de la santé. Elles devaient faire un rapport annuel de leurs activités au responsable de la santé, qui en retour décidait leur salaire et leur compétence. Les sages-femmes devaient recevoir une formation et obtenir un certificat avant de pouvoir exercer leur profession.

On encourageait les sages-femmes à tenir un journal où elles inscrivaient les méthodes employées pour les accouchements et leurs observations. Cela était non seulement nécessaire pour l’employeur qui devait connaitre les activités de la sage-femme, mais aussi pour la sage-femme elle-même dans son travail. Sa fonction ne consistait pas seulement à mettre au monde un enfant et à veiller au bien-être de la mère, elle devait aussi déclarer la naissance de l’enfant au prêtre, à l’état civil ou à la police. Si elle tenait soigneusement son journal, il n’y aurait pas de problème à retrouver les noms, adresses et dates. Si elle devait témoigner dans un cas de justice, elle serait ainsi bien préparée à fournir dates et circonstances.

Un carnet ou journal était utile à la sage-femme pour y inscrire ses observations. Elle pouvait donner plus de détails pour expliquer l’évènement. Elle pouvait réfléchir aux suites de l’accouchement, voir si la même situation serait traitée différemment à l’avenir. 
Un journal permettait à la sage-femme de se souvenir de certains cas, surtout si elle devait accoucher à nouveau une femme ayant eu des problèmes précédemment. La sage-femme devait garder un carnet de ses activités de l’année, et cela pendant toute la durée de sa vie professionnelle.

Les carnets des sages-femmes servaient à établir des statistiques dont les évaluations pouvaient également concourir à améliorer la santé des femmes.
Un bon journal pouvait contenir les informations suivantes :
Jour et heure de la naissance

Nom de la mère, son âge, son domicile
Nom du père

Numéro du dossier de l’accouchement

La position de l’enfant à l’accouchement
Le sexe de l’enfant

L’enfant était-il vivant ou mort-né ?

Etait-ce une naissance normale, une naissance prématurée ou une fausse couche ?

Avait-on eu besoin d’un médecin ?
Quelle quantité d’acide carbonique avait-on utilisé ?

La mère est-elle restée en bonne santé, a-t-elle été malade, est-elle décédée – et si oui quand ?

Les carnets de sages-femmes peuvent avoir été conservés par le département de la santé (Gesundheitsamt) et archivés.

Sources:

  • Ahlfeld, Dr. Ueber den Werth und den Gebrauch des Hebammen Tagebuchs in: Tagebuch der Hebamme Frau Henkel in Bruch, vol 5. Avril 1895.