Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Duché de Mecklenburg-Schwerin - Emigration et Immigration

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Registres d’Emigration[modifier | modifier le wikicode]

Entre 1850 et 1890, le Mecklenburg, qui comptait une population de seulement 420.000 habitants, enregistra quelques 148.000 émigrants, la majorité partant vers les Etats-Unis. La plupart de ces émigrants étaient des paysans très pauvres à la recherche d’une meilleure existence.

La perte de travailleurs quittant le pays affectait l’économie du Mecklenburg. En conséquence, les dirigeants du Mecklenburg essayèrent d’interdire migration et émigration de leurs habitants dès 1760. Malgré toutes les interdictions, l’émigration continua, surtout parmi les serfs qui fuyaient vers la Prusse voisine pour échapper aux conditions de travail et à la tyrannie des seigneurs.
En 1820 la servitude fut abolie au Mecklenburg et la vague de l’émigration ne commença pas immédiatement, la plupart des travailleurs recherchant avant tout la stabilité dans leur style de vie. A dater de 1848 l’émigration devint davantage l’expression du mécontentement. Le gouvernement essaya à nouveau d’enrayer le mouvement en proposant des fermes de petite taille. Mais les nouvelles qui venaient des émigrants déjà installés à l’étranger, avaient plus d’attrait. Les gens choisirent l’émigration parce qu’ils ne voyaient pas d’autre solution pour obtenir des terres ou assurer l’avenir de leurs enfants. Les offres d’emploi avec salaires attractifs pour les ouvriers qualifiés, poussa les hommes à traverser l’Atlantique.

Ce qui suit donne des détails sur l’émigration dans la paroisse de Buchholz (Schwaan). La paroisse est constituée des villages de : Ziesendorf, Nienhusen, Fahrenholz, Großbölkow, Wahrstorf, Hucksdorf, Brookhusen, Benitz et Buchholz même.


Benitz
Entre 1850 et 1880 environ 22 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont : Schmidt, Godemann, Scharf, Jaeger, Ziems, Beckmann, Friedrichs, Pless, Karsten, Edler et Cordes.
Brookhusen
Le nombre d’émigrants n’est pas connu. Leurs noms de famille sont : Stoll, Völkner, Pless, Wittenberg, Karnatz.
Buchholz
Entre 1850 et 1880 environ 370 personnes ont émigré ; dans les années 1850 = 137 personnes, dans les années 1860 = 233, et dans les années 1870 et 1880 seulement quelques-unes. Leurs noms de famille sont : Bannier, Behrens, Schwanbeck, Barten, Stoll, Benik, Roth, Willert, Thilke, Wehland, Hildebrandt, Ladewig, Vorbeck, Hucksdorf, Vohls, Bünger, Neetz et Wier.
Fahrenholz
Entre 1853 et 1880 environ 90 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont: Severin, Brandt, Kaeding, Frohbeck, Armending, Karsten, Oldag, Bünger, Rehfeldt, Behrens et Ziems.
Groß Bölkow
Entre 1850 et 1880 environ 42 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont: Brandt, Biemann, Boldt, Völker, Fust, Stoll, Heinrich, Köpke, Hintze, Schuhmacher, Harder, Papenhagen.
Hucksdorf
15 personnes ont émigré dans les années 1860. Leurs noms de famille sont: Stoll, Beese, Warbelau et Benning
Nienhusen
Le menuisier Johann J.P. Wollenberg émigra en 1872.
Pölchow
Entre 1850 et 1880 environ 32 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont: Kossow, Kracht, Husholler, Lübow, Jürgens, Benning, Schröder, Wiermeyer, Köhlhagen, Eggert, Gärber, Höewedt, Pimoco, Peters, Behrens, Bermit, Woittenberg, Krull.
Warstorf
Entre 1850 et 1880 environ 58 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont: Kernappel, Priess, Laesch, Knopp, Bielfeldt, Dahlmann, Lüthens, Lang, Harms, Qualmann, Haase, Wittenberg, Boldt.
Ziesendorf
Entre 1850 et 1880 environ 53 personnes ont émigré. Leurs noms de famille sont: Bade, Barten, Plagemann, Kempcke, Mau, Schtür, Metzner, Lageburch, Vick, Schmidt, Koepcke, Christen, Kelling, Fien, Dankert, Lehmkohl, Ples, Niekrenz, Bramur, Geitmann, Gallenberg, Hintze, Scheeld, Schwanbeer, Krohn, Rohde.


Source:
Suleiman, Ali. Über die Auswanderung aus dem ländlichen Raum in Mecklenburg im vorigen Jahrhundert. 
http://www.imar-mv.com/Arbeiten/laendlich_suleiman.pdf


La plupart des émigrants du Mecklenburg sont partis du port de Hambourg.  Le port de Hambourg a conservé les registres des départs à partir de 1850.  Ces registres de départs portent le nom de listes de passagers de Hambourg .  Ces registres ont été microfilmés et sont disponibles dans la collection de Family History Library. Les registres sont également en ligne sur ancestry.com

Les émigrants devaient obtenir la permission du gouvernement avant de pouvoir partir. Il y a quelques registres d’émigration à l’adresse suivante:

Staatsarchiv Schwerin

Graf-Schack-Allee 2

19053 Schwerin

Germany

Il ya des émigrants listés dans Archiv für Sippenforschung by Karl Schomaker. Die Auswanderung aus Mecklenburg, speziell im 19. Jahrhundert  pages 260-266 et 337-340, ouvrage disponible à la Family History Library, numéro de référence 943 B2as yr. 27-28.

[modifier | modifier le wikicode]