Si vous ne parvenez pas à modifier le wiki après avoir ouvert votre session, vous devrez en demander les droits d'édition en utilisant ce formulaire. Vous serez averti lorsque les droits d'édition seront accordés.

Allemagne - Métiers

De FamilySearch Wiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guildes[modifier | modifier le wikicode]


Beaucoup de métiers, tels que les bouchers, les tanneurs, les cordonniers, et les tailleurs étaient organisés en associations professionnelles appelées guildes [Gilden ou Zünfte ou Innungen]. Le but d’une guilde était de fournir une formation aux apprentis et de règlementer la pratique du métier dans la région.

A dater du onzième siècle, des guildes étaient établies dans les villes principales. Les registres de ces guildes fournissent des listes de membres et des informations sur les compagnons travaillant dans la ville, les mariages de ces compagnons, les avancements de la position d’apprenti à celle de compagnon, et de compagnon à artisan. Certaines de ces guildes enregistraient les enfants à la manière des registres paroissiaux de baptêmes.

On peut aussi y trouver les contrats entre l’artisan et les parents de l’apprenti. Les garçons entre 7 et 18 ans pouvaient demeurer des apprentis pendant quatre à sept ans pour des métiers tels que cordonniers, tonneliers, forgerons, et tanneurs. Les filles devenaient souvent servantes ou vivaient avec des membres de la famille.

Les registres de guildes sont habituellement conservés dans les archives de la ville ou se retrouvent dans les bureaux des guildes modernes. Les registres sont très détaillés, mais peu ont été publiés ou indexés. Pour utiliser ces registres, il vous faut connaitre la ville où résidait votre ancêtre et son métier. Etant donné que beaucoup de fils prenaient le même métier que leur père, vous pourriez trouver ainsi des informations sur plusieurs générations de la famille.

C’était la coutume, pour ceux qui avaient terminé leur apprentissage, de voyager comme compagnon afin d’obtenir davantage d’expérience en travaillant avec différents artisans de leur profession. Cette expérience était une part importante du processus pour obtenir leur certification de maitre artisan. Beaucoup de ces compagnons se mariaient pendant la période de ces voyages et ne retournaient pas dans leur lieu d’origine. 

Guild Records[modifier | modifier le wikicode]

C’était la coutume, pour ceux qui avaient terminé leur apprentissage, de voyager comme compagnon afin d’obtenir davantage d’expérience en travaillant avec différents artisans de leur profession. Cette expérience était une part importante du processus pour obtenir leur certification de maitre artisan. Beaucoup de ces compagnons se mariaient pendant la période de ces voyages et ne retournaient pas dans leur lieu d’origine. 

Les guildes ne conviennent pas aux grandes entreprises. Au fur et à mesure que des entreprises plus importantes s’établissaient, les guildes se révélèrent insuffisantes. Un bon article concernant ce problème se trouve dans German Genealogical Digest Winter 1994 page 118.

Seulement une partie de la population masculine figure dans les registres de guildes, bien que, parfois, les femmes et les filles soient mentionnées. Les registres de guildes sont très utiles surtout là où ils existaient avant l’établissement des registres paroissiaux. En raison de leur ancienneté, ces registres sont souvent difficiles à lire, même pour des personnes connaissant parfaitement la langue. Il peut être nécessaire de faire appel à un expert.

Family History Library a réuni quelques registres de guildes Allemandes. Ces registres et documents semblables sont listés dans le catalogue, dans la section Recherche par Localité sous :

GERMANY - OCCUPATIONS

GERMANY, [STATE] - OCCUPATIONS

GERMANY, [STATE], [TOWN]

Des théologiens ou des spécialistes en communication publient parfois des ouvrages biographiques mettant l’accent sur un métier ou une occupation spécifique. Voir la section “Biography” . Pour comprendre l’ancienne terminologie d’un métier, voir la revue German Genealogical Word List à la Family History Library. Voyez aussi la section “Language and Languages” Pour une liste utile des métiers Allemands et leur équivalent en Anglais, voir le site German Occupation list